Une naissance prématurée

Une naissance prématurée

Une naissance prématurée

Une naissance prématurée

La surprotection

Lorsqu’un enfant présente un problème à la naissance ou en bas-âge, les parents, la maman surtout et parfois les grands-parents et même les frères et sœurs peuvent adopter des conduites de surprotection. Un bébé est un être petit, fragile, mignon qui appelle la protection. Il lui faut manger, être propre, avoir de la chaleur, recevoir des câlins, anticiper les risques de chute ou d’accident. La surprotection commence avec l’exagération et la maman (ou un autre membre de la famille) protectrice devient mère-poule ou mère possessive. Elle se met à craindre des dangers qui n’existent pas, à anticiper des accidents. Bref, elle accompagne l’enfant dans toutes les expériences quotidiennes et l’empêche ainsi de faire ses propres expériences, quitte à tomber et se faire mal. Autant il faut surveiller l’enfant d'un an sur une table à langer, autant il faut le laisser seul à faire ses premiers pas, tout en étant prête à empêcher une chute sur un objet.

Surprotection

Les conséquences sont que :

  • L’enfant ne peut pas faire ses expériences.
  • Il a un accès limité à l’environnement.
  • Il finit par ne plus voir confiance en lui.
  • Il développe de la dépendance affective.
  • Il devient angoissé.
  • Il devient peu autonome.

Toutes les expériences, y compris les mauvaises, sont utiles au développement de l’enfant, notamment la mémorisation de situations qui s’impriment dans son cerveau d’autant mieux qu’il a trouvé les solutions par lui-même.